Le Solfège, Vous Préférez Vous En Passer ?

Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez encore besoin de travailler votre solfège. Certains ne seront pas d’accord et seule la créativité leur donnera raison, mais quand on est débutant, il faut concevoir la musique comme des maths. La possibilité à votre tour d’interpréter à votre manière, de se départir d’un certain formatage et surtout, de gagner en créativité. On peut donc jouer les accords selon plusieurs techniques, soit d’un seul coup, avec les battements des doigts ou encore avec un médiator. La technique de jeu est identique à la précédente, mais le mouvement des 4 doigts détendus se fait deux fois, avant de reprendre ou d’enchaîner une autre mesure. Contentez-vous de faire le mouvement de balancier, et de respecter scrupuleusement les schémas. Il s’agit de marquer les temps de la mesure dans un mouvement répétitif, quasiment automatique. Il est temps maintenant de rentrer un peu plus dans le vif du sujet en découvrant ce qu’est une blanche, une noire, une croche ou encore une double croche ! Il existe deux altérations doubles en solfège moderne : le double dièse et le double bémol. On constate que les intervalles prennent deux valeurs distinctes (256/243 et 2187/2048) dont le quotient est précisément le comma pythagoricien. Il existe des valeurs doublement pointées.